Les juridictions privilégiées pour la création d’une société offshore

Les juridictions privilégiées pour la création d’une société offshore

De nombreux Français sont attirés par ce mode opératoire qui consiste à réduire l’impact de la fiscalité sur le budget. Pour cela, il mise sur une société offshore, mais tous les pays n’offrent pas les mêmes conditions.

Aucune fiscalité pour les sociétés offshore aux Seychelles

Ce n’est pas nouveau, la France est souvent pointée du doigt pour son concept de la fiscalité qui impacte le budget des sociétés. Nombreuses sont celles qui choisissent la voie de la délocalisation pour tenter de réduire les coûts. La création de société offshore présente donc des avantages non négligeables puisqu’elle permet de domicilier une structure en dehors du territoire français en bénéficiant de la fiscalité mise en place. Toutes les juridictions présentent des subtilités qu’il est conseillé de connaitre parfaitement notamment pour sélectionner la meilleure option.

L’Écosse, Hong Kong et les Seychelles partagent quatre points en commun, ce qui les rend très attrayants. Ces pays ont la particularité d'appliquer 0% d’impôts, la fiscalité est ainsi réduite de façon drastique.

Pas de comptabilité ou d’apport de capital

Le procédé est opposé à celui dévoilé en France, c’est pour cette raison que ces juridictions rencontrent un véritable succès. Ces trois nations proposent un total anonymat, elles ne demandent pas d’apport de capital et la compatibilité ne relève pas d’une obligation. L’Écosse a la particularité de ne pas émettre de restriction du moment que l’activité est légale, son régime fiscal est le plus plébiscité. C’est aussi le cas pour les Seychelles puisque diverses réformes fiscales ont été dévoilées au cours des dernières années. Elles ont eu pour objectif de favoriser les installations tout en optimisant la croissance des structures.

Il faudra par contre ne pas choisir une activité commerciale et il est demandé de ne pas posséder des biens immobiliers. Lorsque les deux conditions sont validées, tous les avantages sont au rendez-vous.

Un impôt appliqué pour les entreprises de ce genre

Pour la création d’une société offshore, il y a aussi l’Angleterre, mais un impôt est disponible, il est de l’ordre de 20 à 28%. Le pays reste tout de même très attractif, car il représente tout de même la quatrième puissance économique du monde. Les sociétés sont nombreuses à le choisir pour domicilier une activité. L’anonymat est aussi au rendez-vous et il ne sera pas nécessaire d’avoir un capital minimum. Par contre, la compatibilité est obligatoire, ce sont ces deux éléments qui lui permettent de se démarquer des trois précédents pays évoqués.

Donnez votre avis sur ce site :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.